L’intelligence artificielle et ce que nous réserve l’avenir

Je pensais dernièrement à l’évolution exponentielle que nous avons vécue en très peu de temps grâce à l’Internet des objets.

Je me souviens encore de l’excitation dans laquelle je me trouvais lorsque j’ai enfin branché mon modem 14,4K pour surfer sur Internet pour la toute première fois. Le son qu’il faisait ajoutait au fantastique de la chose. Il est tout de même incroyable de repenser à la lenteur avec laquelle les pages Web s’affichaient comparativement à aujourd’hui. Internet a changé le monde aussi rapidement et profondément que l’intelligence artificielle (IA) pourrait l’éclipser par sa capacité disruptive. Le présent article est le premier d’une série dans le cadre de laquelle je me pencherai sur les divers aspects du changement que pourrait apporter l’IA au cours des prochaines décennies relativement à l’économie, aux échanges commerciaux et à la finance en général.

Au quotidien, la science définit l’IA comme l’étude et la conception d’agents intelligents où agent intelligent s’entend d’un système qui perçoit son environnement et agit sur celui-ci, ce qui maximise ses chances de réussite. 1 Étant donné que ce sujet a le potentiel de façonner notre économie future, il est pour le moins naturellement controversé. Je suis moi-même souvent entraîné dans des débats pour et contre cette technologie. Rien de plus normal, le changement engendre habituellement la peur. Les humains n’ont jamais évolué aussi drastiquement que lors de la révolution industrielle. De tous les temps, notre production avait été limitée par notre force physique. Il y a environ 200 ans, notre réalité a toutefois changé. Nous pouvions tout à coup produire de l’énergie au moyen de la vapeur et des combustibles fossiles pour faire fonctionner les machines qui obéissaient à nos besoins; nos limites physiques n’importaient plus. En un tour de main, nous disposions de la puissance de 200 chevaux pour nous déplacer à notre guise. Le pas de géant qu’a fait l’humanité grâce à cette nouvelle technologie était sans précédent. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle pourrait bientôt nous amener à faire un autre pas de géant.

La peur, une reaction normale au changement.

Un changement majeur engendre naturellement l’éclatement de l’économie. Même si je n’en ai pas été témoin, je suis convaincu que les scribes n’étaient pas enchantés de l’invention de la presse à imprimer dans les années 1400.2 Toutefois, personne aujourd’hui ne peut nier que cette évolution a été bénéfique pour l’humanité. Il n’y a pas de doute, la main-d’œuvre évolue au même rythme que la technologie. Les ruptures sur le marché du travail sont normales et ne sont pas nécessairement négatives. Par exemple, le fabricant de bougies a sûrement perdu de son lustre avec l’arrivée de l’électricité, mais il s’est peut-être trouvé un emploi plus productif dans l’usine d’ampoules électriques. Même si nous préférons éviter les pertes d’emploi, nous ne pouvons espérer plaire à tout le monde, tout le temps. Les nouvelles technologies peuvent perturber le marché du travail et le font, mais elles peuvent aussi mener à la création de nouveaux emplois.

Essayer de s’adapter aux changements rapides est pour le moins déroutant, même si l’on ne pense qu’à ce que l’ère de l’information nous a apporté par l’intermédiaire de l’Internet des objets. Ce que nous réserve l’avenir pourrait nous amener à considérer les changements des 20 dernières années comme de l’immobilisme dans l’histoire de l’humanité. Heureusement, nos cerveaux sont faits pour assimiler les changements. Effectivement, l’étude de la neuroplasticité a démontré que nos cerveaux s’adaptent naturellement à leur environnement. En fait, l’acquisition de nouvelles compétences mène à la sécrétion de substances neurochimiques qui permettent au cerveau de modifier ses connexions.3 Cela signifie que ceux qui s’intéressent à l’IA et qui sont prêts à évoluer avec elle pourront en bénéficier considérablement, et que cela peut influer virtuellement sur tous les aspects de l’économie.

Même si l’intelligence artificielle peut à la fois susciter l’enthousiasme et l’angoisse, l’humanité vit certainement l’une de ses périodes les plus excitantes. Le prochain article de cette série portera sur les robots que nous utilisons à l’heure actuelle et sur leur influence dans nos vies. Nous nous pencherons aussi sur le contraste entre la puissance actuelle et future de l’IA. Nous devons prendre le temps de bien en saisir les répercussions éventuelles, de comprendre ce qu’elle peut nous apporter et de déterminer les éléments à considérer.

1 https://www.sciencedaily.com/terms/artificial_intelligence.htm 2 https://www.livescience.com/43639-who-invented-the-printing-press.html 3 https://www.thebestbrainpossible.com/the-10-fundamentals-of-rewiring-your-brain/

Le présent commentaire est fourni à titre informatif seulement et ne vise aucunement à recommander un titre ou un secteur. Les opinions exprimées sont celles de Gestion privée Manuvie à la date de rédaction du document et elles sont sujettes à changement. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Le présent document ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque de la part de Gestion privée Manuvie, au sujet de l’achat ou de la vente d’un titre. Les rendements passés ne constituent pas une indication des résultats futurs. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion d’actifs Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation du présent document ou des renseignements et analyses qu’il contient. Ni Gestion privée Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument la responsabilité des pertes ou dommages directs ou indirects éventuels, ni de quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Veuillez noter que ce document ne peut être partiellement ni totalement reproduit.

Marc Bellefeuille, MBA, CFA

Marc Bellefeuille, MBA, CFA, 

Conseiller en placement principal

Gestion privée Manuvie

Read bio