Volatilité persistante à l’horizon

Après une année où elle fut faible en 2021, la volatilité a rebondi sur les marchés tout au long du premier trimestre de 2022, en raison des pressions inflationnistes, d’un resserrement des taux d’intérêt et de probables autres resserrements, et de l’incursion de la Russie sur le territoire ukrainien.

Alors qu’on les disait transitoires à la fin de 2021, au premier trimestre de 2022, les pressions inflationnistes se sont révélées plus structurelles et la croissance économique, plus modérée en 2022 que prévu initialement. Du côté des actions, les États-Unis et les marchés internationaux sont entrés en territoire de correction au cours du trimestre, mais ils se sont redressés pour terminer le trimestre bien au-dessus de leurs creux. Les marchés boursiers canadiens ont dégagé des résultats positifs grâce à une bonne exposition aux produits de base.

Les rendements des titres à revenu fixe ont affiché un recul marqué, car l’augmentation des attentes d’inflation et le resserrement très attendu des banques centrales ont pesé sur le rendement, surtout dans le segment à long terme de la courbe. À l’échelle mondiale, les banques centrales ont commencé leur cycle de resserrement en relevant les taux d’intérêt et en indiquant que le rythme des hausses sera plus rapide que prévu. Cette pression sur les taux a entraîné une inversion de la courbe des taux en dollars américains dans le segment à long terme, ce qui indique qu’une récession est possible aux États-Unis et ailleurs dans un avenir pas trop lointain.

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a eu une incidence positive sur les prix du pétrole et du gaz. Il a également fait grimper les prix d’autres marchandises en raison de la dépendance de l’Europe et d’autres régions du monde à l’égard des ressources primaires que les deux pays fournissent aux marchés mondiaux.

Malgré l’incidence de l’après-COVID sur l’ensemble de l’économie mondiale, les tendances en matière d’emploi restent solides et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement devraient continuer d’exercer leur influence sur la reprise économique mondiale pendant une période plus longue que prévu. La stratégie « Zéro Covid » en Chine nuira également à la reprise globale de la chaîne d’approvisionnement, même si le reste du monde commence à se faire à l’idée d’une nouvelle phase « normale » de la pandémie.

Qu’est-ce que cela implique pour vous et vos portefeuilles? Maintenant plus que jamais, une gestion active des placements qui repose sur une discipline intégrée et sur des critères de sélection sectorielle et de sélection des sociétés pour les actions ainsi qu’une approche active de gestion des portefeuilles d’obligations seront essentielles pour s’assurer que le potentiel de hausse est capté tout en protégeant, dans la mesure du possible, contre les baisses. Nos gestionnaires de portefeuille passent régulièrement en revue la sélection des sociétés et des secteurs pour tenter d’obtenir des rendements optimaux pour les mandats qui leur sont confiés, malgré l’incertitude actuelle découlant des difficultés géopolitiques en Europe et de la reprise économique inégale. Gestion privée Manuvie estime que les gestionnaires actifs qui investissent dans des sociétés qui génèrent des flux de trésorerie disponibles, ont des équipes de direction solides et sont de bons gestionnaires du capital procureront un meilleur potentiel de hausse aux investisseurs pendant cette période de volatilité. GPM voit des occasions sur les marchés boursiers, mais estime que les marchés des titres à revenu fixe connaîtront des rendements faibles et potentiellement difficiles.

Comme toujours, n’hésitez pas à discuter avec votre conseiller en placement si vous avez des questions ou des préoccupations, et pour veiller à ce que votre politique de placement reste rigoureusement harmonisée à vos objectifs de placement à long terme.

Une crise sanitaire généralisée, comme une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et affecter le rendement du portefeuille. Le nouveau coronavirus (COVID-19), par exemple, perturbe considérablement les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire, ainsi que d’autres épidémies et pandémies susceptibles de survenir à l’avenir, pourraient avoir des conséquences sur l’économie mondiale qui ne sont pas nécessairement prévisibles à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Le document contient de l’information sur la stratégie de placement qui y est décrite et ne présente pas un portrait complet des objectifs, des risques, des politiques et des lignes directrices en matière de placement ni de la gestion de portefeuille et de la recherche qui sous-tendent cette stratégie. Les commentaires contenus dans le présent rapport sont fournis à titre informatif seulement et ne visent aucunement à recommander un titre ou un secteur. Les opinions exprimées sont celles de Gestion privée Manuvie à la date de rédaction du document et elles sont sujettes à changement. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Le présent document ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque de la part de Gestion privée Manuvie, au sujet de l’achat ou de la vente d’un titre. Les rendements passés ne constituent pas une indication des résultats futurs. Bien que les analyses et renseignements présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne fait aucune déclaration quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation du présent document ou des renseignements et analyses qu’il contient. Ni Gestion privée Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Veuillez noter que ce document ne peut être partiellement ni totalement reproduit.

Gestion privée Manuvie est une division de Gestion de placements Manuvie limitée et de Distribution Gestion de placements Manuvie inc. Les services de placement sont offerts par Gestion de placements Manuvie limitée et/ou par Distribution Gestion de placements Manuvie inc. Les services et les produits bancaires sont offerts par la Banque Manuvie du Canada. Les services de gestion de patrimoine et de planification successorale sont offerts par La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers.

Glen Brown

Glen Brown, 

VP, Directeur général et chef, Gestion privée Manuvie

Gestion privée Manuvie

Read bio