Vaccin contre la COVID-19 : l’attente est-elle enfin terminée?

Les fabricants de produits biopharmaceutiques Pfizer/BioNTech et Moderna ont récemment annoncé des données provisoires encourageantes concernant leurs candidats-vaccins contre la COVID-19; les attentes ont été dépassées avec une efficacité de plus de 90 %¹. Nous examinons les répercussions à court et à long terme des derniers événements et analysons comment le scénario de base avec une présidence de Joe Biden et un Congrès fractionné pourrait influer sur la future réforme des soins de santé.

Les soupirs collectifs de soulagement qui ont accueilli les annonces de Pfizer/BioNTech et de Moderna ont rapidement été suivis d’une multitude de questions sur l’efficacité, l’innocuité et la durabilité de ces vaccins, ainsi que sur la rapidité avec laquelle ils pourraient être mis à disposition et à quelle échelle.

Bien qu’il soit certainement trop tôt pour commencer à célébrer la fin de la pandémie de COVID-19, les chiffres sont très prometteurs. L’efficacité du vaccin Pfizer/BioNTech s’élève à 95 % et celle du vaccin Moderna¹ à 94,5 %. Ces deux vaccins ont dépassé les attentes et sont conformes aux vaccins approuvés existants, comme ceux contre la rougeole et les oreillons, qui sont utilisés depuis des décennies.

Il peut être raisonnable de présumer que d’autres vaccins contre la COVID-19 actuellement au dernier stade de mise au point (Université d’Oxford/AstraZeneca, Johnson & Johnson, Sanofi et Merck) pourraient avoir des niveaux d’efficacité semblables, parce qu’ils ciblent tous la même partie du virus, la tristement célèbre protéine spicule. Les ensembles de données sur ces vaccins devraient être disponibles au cours des prochaines semaines.

Bien entendu, il est trop tôt pour évaluer adéquatement le profil d’innocuité, la durabilité et l’efficacité à long terme de ces vaccins, bien que les profils d’innocuité initiaux à court terme de chaque vaccin suscitent peu d’inquiétude. Toutefois, nous ne le saurons pas avant que les données soient présentées à une réunion du comité consultatif sur les vaccinations, le Advisory Committee on Immunization Practices de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis qui se tiendra pour chaque offre, une fois que les autorisations d’utilisation en cas d’urgence médicale auront été soumises à la FDA.

Un autre aspect important que nous devons comprendre est la durabilité de ces vaccins (la durée de la protection offerte par le vaccin après administration de toutes les doses recommandées). Les deux candidats-vaccins sont des vaccins à ARN messager et, s’ils sont approuvés, seraient les premiers du genre à être agréés pour traiter une maladie infectieuse chez les humains. Plutôt que d’introduire de petites doses ou des doses inactivées de l’organisme infectieux entier, les vaccins à ARN messager stimulent l’organisme à produire des anticorps contre une petite partie du matériel génétique de la protéine spicule virale, ce qui déclenche une réponse immunitaire. Dans le passé, les vaccins à ARN messager n’ont pas déclenché une forte réaction des cellules T, ce qui pourrait être la clé de la durabilité du vaccin.

Autres considérations concernant le vaccin contre la COVID-19

La distribution des vaccins à ARN messager pose un défi, car ils sont relativement fragiles et doivent être entreposés à basse température pour être transportés (-70 degrés Celsius pour le vaccin Pfizer/BioNTech et -20 degrés Celsius pour le vaccin Moderna). Une solution logistique est mise au point par deux gigantesques entrepôts frigorifiques, l’un dans l’État du Michigan et l’autre en Belgique², mais à l’extérieur des pays développés, la distribution respectant les étapes de la chaîne du froid pourrait poser un défi de taille.

Les vaccins mis au point par Pfizer/BioNTech et Moderna nécessitent l’administration de deux doses du vaccin. Jusqu’à 70 millions de doses devraient être produites cette année (50 millions de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech et 20 millions de doses du vaccin de Moderna), pour atteindre 1,8 à 2,3 milliards de doses en 2021 (1,1 milliard de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech et de 500 millions à un milliard de doses du vaccin de Moderna). Cela signifie que potentiellement 35 millions de personnes recevront l’un ou l’autre des vaccins d’ici la fin de l’année et que 900 millions à 1,15 milliard de personnes pourraient recevoir l’un ou l’autre d’ici la fin de l’année prochaine.

Cependant, passer d’une échelle de fabrication d’ARN messager pour de petites quantités cliniques à une échelle de fabrication pour de grandes quantités commerciales n’a jamais été tenté auparavant. Les premiers participants devront avancer en terrain inconnu pour parvenir à produire une quantité suffisante afin d’atteindre ces objectifs de distribution.

Nous avons hâte de voir tous les ensembles de données lors des prochaines réunions du comité consultatif et nous nous attendons à ce que les autorisations d’utilisation en cas d’urgence médicale pour les deux vaccins soient approuvées d’ici la fin de l’année.

Les réformes des soins de santé aux États-Unis seront probablement reléguées au second plan

En effet, une nouvelle administration sous Joe Biden aux États-Unis pourrait donner la priorité à la lutte contre la pandémie de COVID-19 davantage que l’administration précédente.

De façon générale, nous pouvons nous attendre à ce que l’administration Biden adopte une approche plus axée sur le fédéral pour lutter contre la pandémie. Les mesures pourraient inclure des lignes directrices nationales sur les tests, des mandats sur le port du masque et des directives sur la surveillance de la distribution et de la répartition des vaccins.

Nous pensons que l’Opération Warp Speed devrait se poursuivre sous sa forme actuelle, mais peut-être assortie d’un financement supplémentaire pour l’équipement de protection individuelle et les nouvelles thérapies, par exemple. Nous pourrions aussi voir un soutien financier ciblé supplémentaire pour les hôpitaux, en fonction de la trajectoire de la courbe des cas de COVID-19.

Compte tenu de l’issue probable des récentes élections aux États-Unis : un président démocrate, une légère majorité du parti républicain au Sénat et une légère majorité du parti démocrate à la Chambre de représentants, nous nous attendons à ce que l’impasse législative persiste au moins pendant les deux prochaines années. Selon nous, cela devrait être positif pour les investisseurs du secteur des soins de santé, compte tenu des perspectives réduites de mesures législatives substantielles en matière de soins de santé. Plus précisément, nous croyons que l’impasse diminuera la probabilité d’une réforme de la tarification des médicaments ainsi que de changements importants des systèmes de livraison et de paiement aux États-Unis. De plus, cette situation réduit l’éventualité que des changements soient apportés au code fiscal des sociétés.

Bref, en 2021, il est probable que le nouveau gouvernement se concentre sur la pandémie au détriment de tout autre changement radical sur le marché américain des soins de santé. Par la suite, nous nous attendons à ce que l’administration Biden exerce des pressions pour étendre la couverture et renforcer l’Affordable Care Act au moyen de lois et de mesures exécutives.

Tout effort substantiel de réforme de la tarification des médicaments se produira probablement après 2021. Les deux partis politiques semblent conscients du fait que nous devrons compter sur les efforts des sociétés biopharmaceutiques en matière de traitements et de vaccins pour surmonter cette pandémie. Par conséquent, nous nous attendons à ce que cette situation atténue les pressions exercées pour mettre en œuvre des changements radicaux dans le secteur.

Conclusion

Le monde attendait cette annonce, mais il faudra patienter encore un peu plus jusqu’à ce que la pandémie de COVID-19 soit maîtrisée. Sur le plan clinique, les résultats initiaux sont très positifs pour ces candidats-vaccins ainsi que pour d’autres vaccins en cours de développement, et les perspectives de distribution mondiale au deuxième semestre de l’année prochaine semblent favorables.

Pendant que les gouvernements sont occupés à lutter contre la pandémie, les réformes des soins de santé seront probablement reléguées au second plan. Nous pensons que les investisseurs du secteur des soins de santé aux États-Unis, en particulier, devraient tirer profit d’une nouvelle administration qui semble encline à donner, à court terme, priorité à la gestion de la crise de la pandémie par rapport aux objectifs politiques à long terme, au moins jusqu’au deuxième semestre de 2021.

1 « Moderna’s Covid Vaccine Found 94.5% Effective in Early Analysis », Bloomberg, 16 novembre 2020; « Pfizer and BioNTech s Covid-19 vaccine found to be 90% effective », Financial Times, 12 novembre 2020. 2 « Pfizer and BioNTech’ vaccine poses global logistics challenge », The Guardian, 10 novembre 2020.

Une crise généralisée dans le secteur de la santé, telle une pandémie mondiale, pourrait entraîner une forte volatilité des marchés, la suspension et la fermeture des opérations de change, et avoir une incidence sur le rendement du portefeuille. Par exemple, la nouvelle maladie provoquée par le coronavirus (la COVID-19) a considérablement perturbé les activités commerciales à l’échelle mondiale. Les répercussions d’une crise sanitaire ainsi que d’autres épidémies et pandémies qui pourraient survenir à l’avenir pourraient avoir une incidence sur l’économie mondiale qui n’est pas nécessairement prévisible à l’heure actuelle. Une crise sanitaire peut exacerber d’autres risques politiques, sociaux et économiques préexistants. Cela pourrait nuire au rendement du portefeuille, ce qui entraînerait des pertes sur votre placement.

Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie. Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.

Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.

Le présent document est réservé à l’usage exclusif des personnes ayant le droit de le recevoir aux termes des lois et des règlements applicables des territoires de compétence; il a été produit par Gestion de placements Manuvie et les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de la publication, et pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer par suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.

Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.

Gestion de placements Manuvie

Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus de 100 ans d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers ainsi que dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.

Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation. Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. Pour plus de renseignements sur Gestion de placements Manuvie, visitez https://www.manulifeim.com/institutional/ca/fr.

Australie : Hancock Natural Resource Group Australasia Pty Limited, Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Brésil : Hancock Asset Management Brasil Ltda. Canada : Gestion de placements Manuvie limitée, Distribution Gestion de placements Manuvie inc., Manulife Investment Management (North America) Limited et Marchés privés Gestion de placements Manuvie (Canada) Corp. Chine : Manulife Overseas Investment Fund Management (Shanghai) Limited Company. Espace économique européen et Royaume-Uni : Manulife Investment Management (Europe) Limited, qui est régie et réglementée par l’organisme Financial Conduct Authority, Manulife Investment Management (Ireland) Ltd. qui est régie et réglementée par l’organisme Central Bank of Ireland. Hong Kong : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Indonésie : PT Manulife Aset Manajemen Indonesia. Japon : Manulife Investment Management (Japan) Limited. Malaisie : Manulife Investment Management (M) Berhad 200801033087 (834424-U). Philippines : Manulife Asset Management and Trust Corporation. Singapour : Manulife Investment Management (Singapore) Pte. Ltd. (Company Registration No. 200709952G). Corée du Sud : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Suisse : Manulife IM (Switzerland) LLC. Taïwan : Manulife Investment Management (Taiwan) Co. Ltd. États-Unis : John Hancock Investment Management LLC, Manulife Investment Management (US) LLC, Manulife Investment Management Private Markets (US) LLC et Hancock Natural Resource Group, Inc. Vietnam : Manulife Investment Fund Management (Vietnam) Company Limited.

Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

526490

Steven G. Slaughter

Steven G. Slaughter , 

Gestionnaire de portefeuille, Plus-value du capital

Gestion de placements Manuvie

Lire la bio